“La politique linguistique de l’Algérie postcoloniale: anti-français à la française”, article de Meriem Serhani al Blog de la Revista de Llengua i Dret

Llengua i dret blog

Ahir, 26 de novembre de 2015, el Blog de la Revista de Llengua i Dret publicava un nou apunt, titulat «La politique linguistique de l’Algérie postcoloniale: anti-français à la française», de Meriem Serhani (Université 8 Mai 1945 Guelma i investigadora visitant al CUSC-UB).

Le paysage linguistique de l’Algérie est multilingue avant même la colonisation française. Quoique ce dernier a entrainé plus de diversité donnant une hiérarchie d’importance des langues, et a aggravé la situation linguistique pour l’aménagement linguistique et le choix de langue(s) après l’indépendance. Le colonisateur français a fixé des objectifs assimilationnistes pour sa «mission civilisatrice», en niant le droit des algériens à une identité propre (linguistique et culturelle). Il imposait une identité française à travers de différents politiques pour la francisation de l’éducation, l’administration et même les pratiques quotidiennes. Les langues arabe et tamazight étaient considérées langues étrangères en proclamant la langue française comme la seule langue officielle.
Font: Blog de la Revista de Llengua i Dret (26/11/2015) – Meriem Serhani